Stéphanie : « Je trouve qu’il y a beaucoup de problèmes avec les collègues »

Comment êtes vous parvenue à rentrer dans le projet Territoires zéro chômeurs?

J’ai été fleuriste pendant 15ans. J’ai quitté le commerce pour me reconvertir dans le secrétariat médical. J’ai donc suivi des formations à distance, en secrétariat assistante. Puis j’ai rencontré Monsieur Provost de la cellule emploi afin de voir avec lui si mes cv et lettres de motivation étaient bien réalisés. C’est ainsi que je suis arrivée dans Atipic, il y a un an et demi.

Quelle activité avez-vous exercée au sein d’Atipic?

Je voulais être dans le secrétariat. J’ai donc réalisé une prestation de secrétariat auprès de l’entreprise BDM conseil. Mais cette prestation s’est arrêtée fin octobre 2018.

Qu’est-ce qui se passe bien et qu’est-ce qui se passe mal chez Atipic?

Le seul point positif, c’est le fait que j’ai un emploi. Mais mon objectif de base est de monter en compétences, ce que je ne peux pas faire pour le moment.

Je n’aime pas la mauvaise ambiance. Je trouve qu’il y a beaucoup de problèmes avec les collègues, et avec la direction qui ne gère pas les conflits. Le manque de matériel est un autre souci : nous n’avons qu’un ordinateur pour deux donc quand ma collègue est dessus, je ne peux donc rien faire. Il manque aussi de travail pour tout le monde.

Que faudrait-il faire pour améliorer les choses?

Il faudrait plus de matériel. Normalement, nous allons avoir prochainement un téléphone par pole d’activité.

Avez-vous un projet futur en dehors d’Atipic ?

Pour le moment je n’ai aucun projet.

Propos recueillis par Marina